© anouslanuit 2018 / anouslanuit@gmail.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Tumblr Social Icon

RECHERCHER SUR LE SITE

LA NOSTALGIE YÉYÉ DE JUNIORE

 

 

Juniore c’est un calme canalisant une tempête de ressentis et sentiments, une envie de s’exprimer poétique et sensible, sur ce que l’on vit aujourd’hui, demain, et ce qu’on a vécu. C’est une pointe de nostalgie adolescente, rêveuse et catchy à laquelle on s'accroche rapidement. On fait le point avec Anna Jean, fondatrice du groupe Juniore à retrouver le 21 octobre à La Java lors de notre grande soirée de sensibilisation ‘À Nous la Nuit ! #2’

 

Quand est ce que tu as commencé la musique ?

 

J'ai commencé la musique assez tôt, j’ai appris le piano avec ma grand-mère, je devais avoir 6 ou 7 ans. Elle a fait le conservatoire, et à la fin de ses études ses parents lui ont dit de se marier. Du coup elle en a rien fait, je crois qu'elle en était un peu chagrin, mais elle a joué toute sa vie. Elle s'est mariée avec mon grand-père qui était son plus grand fan. Il passait beaucoup de temps à l'écouter, il lui demandait de jouer et obligeait mon père et son frère à venir dans le salon et écouter leur mère, je crois que ça les soulait au dernier degré mais elle a eu un public avec sa famille. C’est elle qui m'a appris à jouer du piano. Par contre au-delà de ça, j'ai commencé hyper tard à faire de la musique comme j'en fais aujourd'hui. Je devais avoir 25 quand je me suis mise à la guitare et c'est un peu tard pour faire des chansons.

A l'époque je me disais qu'il fallait pas se lancer là-dedans mais finalement .. voilà !

 

Tu voulais en faire ton métier ou c’était une passion ?

 

Je me suis jamais dit que c’était mon métier et je me le dis toujours pas parce que j'ai l'impression que c'est un métier très difficile, très compliqué et pas exactement comme je me l'avais imaginé. C'est difficile de devoir faire des compromis en permanence parce qu'il faut payer son loyer et à un moment cette urgence là prend le dessus. Je suis traductrice à côté, ça m'autorise à avoir plus de liberté dans ma musique et c'est hyper important pour moi. Même si aujourd'hui je suis devenue intermittente je suis hyper attachée à ne pas dépendre de la musique pour gagner ma vie parce que ça m'obligerait à faire des choix que j'ai pas envie de faire.

 

Comment tu définirais ton style ?

 

J'aime bien l'idée du retro-futur, la façon que je les gens ont d'imaginer l'avenir, comme dans Retour vers le futur, j'ai l'impression que c'est un peu ce qu'on fait. On se fait croire qu'on vit à une autre époque et on s’imagine aujourd'hui depuis cette époque, c'est un peu bizarre ce que je suis en train de dire (rires). En fait on fait de l'acid pop, faussement des années 60 et faussement projetée en 2017.

 

Quel est ton rapport à la nuit ?

 

J'adore la nuit, j'ai l'impression que c'est absurde de dire ça mais je me sens un oiseau de nuit, je suis vraiment un animal nocturne. J'aime la nuit parce que c'est plus calme et que les gens dorment, et c'est hyper agréable de se dire que les gens dorment et que personne ne va t'embêter.

J'aime bien la nuit parce que c'est un peu le moment où toutes les folies sont permises, les monstres sortent du placard.

 

Et quel est ton rapport à la fête ?

 

J'adore regarder les gens faire la fête, je suis pas forcément la plus douée pour la faire parce que je ne tiens pas bien à l'alcool, autant dire qu'à 21h il n’y a plus personne. J'adore regarder les gens faire la fête, c'est presque un peu voyeur comme plaisir, regarder les gens perdre leur vernis de société, voir les gens rouler sous les tables, c'est hyper agréable.

 

Est-ce que tu veux rajouter quelque chose ?

 

Là je suis toute seule, normalement je joue avec deux filles et une chose, je regrette qu'elles ne soient pas là parce qu'elles ont toujours des choses assez gratinées à raconter.

 

Propos recueillis par Mathilde Armantier et Léa Szeles

 

Please reload

À l'affiche

KAROLINE ROSE : RASSEMBLER POUR MOINS REGNER

30/07/2016

1/2
Please reload

Posts récents
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Instagram - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now