© anouslanuit 2018 / anouslanuit@gmail.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Tumblr Social Icon

RECHERCHER SUR LE SITE

APERO-DISCUSSION #5 - LES FEMMES ET L'ART URBAIN

 

 

À nous la nuit et Quai 36 vous convient à un apéro-discussion portant sur les femmes et les pratiques artistiques en milieu urbain !

Alors que la fabrique de la ville est pensée par et pour les hommes, l’art urbain échappe-t-il à cette règle ? Quelles représentations des femmes dans la ville permet-il ? Quelles sont les enjeux et les portées des pratiques artistiques en milieux urbains en terme de normativité genrée ? Comment la rue peut-elle devenir un espace de revendication et d'expression artistique au-delà des genres qui la conditionne ?

Au programme, des artistes et actrices du milieu urbain aux parcours singuliers :

KASHINK.
D’origine slave et hispanique, Kashink a baigné dans un univers artistiquefait de tatouages, de musique et de comics. Tous les jours depuis 2013, elle dessine deux lignes fines au-dessus de ses lèvres en guise de moustache. Un parti pris artistique qu'elle considère comme une performance quotidienne, ainsi qu'une expérimentation sociale. Elle a développé le concept de "funtivisme", qui se veut être une manière d'aborder des sujets profonds de manière décalée (égalité des droits, diversité, etc) (Interview Barbi(e)turix : http://bit.ly/2qpixsV )
 https://www.instagram.com/kashink1/

- Caroline Laguerre.
Entrer dans l’univers de Caroline Laguerre, c’est découvrir une multitude d’images aux couleurs vives, peuplées d’êtres humanoïdes informes qui effectuent des gestes magiques, portent des masques et dissertent sur les conditions de l’existence. Le corps des personnages de Caroline Laguerre a beaucoup de personnalité, sans toutefois chercher à ressembler au corps égoïste d’une personne nommée. Ce corps universel n’est ni idéal, ni abstrait mais il n’est pas non plus entièrement individualisé. 
► http://carolinelaguerre.com/

Lilyluciole.
Métisse d’une mère franco-polonaise et d’un père gabonais, l’art a toujours fait partie intégrante de sa vie. C’est en 2011 que l'artiste a une révélation extraordinaire en découvrant le street-art dont la pratique ne la quittera plus. Membre d’Off Murales de 2013 à 2014, Lily a fait partie d'un collectif de femmes street-artistes qui se sont regroupées ensemble afin de prôner un street-art féministe, antiraciste, anticolonial et anticorporatif.
Le 9, 10 et 13 mai à la Péniche de la Grande Fantaisie (Paris 19e) elle lancera son projet ''Sortir les Femmes de l'Ombre'', souhaitant mettre en lumière des femmes trop souvent oubliées dans les médias, la publicité ou encore l'art. 
► http://lilyluciole.com/
► https://www.sortirlesfemmesdelombre.com/ 

Lien Ulule pour soutenir son projet : https://fr.ulule.com/femmes-artistes/ 


█▬▬▬▬▬▬ INFOS PRATIQUES ▬▬▬▬▬▬█

Le Hang'art 
61-63 Quai de la Seine, 75019 Paris
Métro Riquet (ligne 7) ou Laumière (ligne 5)

★ Événement gratuit et Le Hangart vous propose des consommations à prix doux !

► Un apéro-discussion ouvert à tout.e.s suivie d'une soirée informelle, co-organisé par "A Nous la Nuit !" et Quai 36 :

Quai 36 est une initiative qui travaille avec des artistes urbains main dans la main pour concevoir des oeuvres de grande ampleur au coeur des villes. Notre but est à la fois de mettre l’art à la portée de tous et de rémunérer les artistes pour leur travail.
► http://quai36.com/
► Page Facebook : https://www.facebook.com/Quai36/



█▬▬▬▬▬▬ PARTENAIRES ▬▬▬▬▬▬█


Manifesto XXI
Noise la Ville
Astérya

Please reload

À l'affiche

KAROLINE ROSE : RASSEMBLER POUR MOINS REGNER

30/07/2016

1/2
Please reload

Posts récents
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Instagram - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now